Toute passion abolie

toute passion abolieToute passion abolie – (All passion spent) – Vita Sackville-West – traduit de l’anglais par Micha Venaille

 

Je ne sais pas vous, mais il m’arrive souvent de vouloir jeter les conventions aux orties, de vouloir tirer la langue aux contraintes sociales et de faire exploser tous les carcans que la société nous impose, sans toutefois le faire malheureusement…ou heureusement, qui sait ?

Lady Slane , elle, a eu ce courage.

Octogénaire, elle se retrouve veuve de Henry Holland, comte de Slane, ancien vice-roi des Indes.

Ses enfants se préoccupent de l’avenir de leur mère qui ne reçoit qu’un petit héritage de son mari. En fait, ils sont surtout inquiets car ni les uns ni les autres, ne veulent prendre lady Slane en charge.

Jusque là, elle a été une mère et une épouse digne de son rang, très dévouée, mais elle décide que tout cela est terminé et qu’il est grand temps qu’elle pense enfin à elle. Effectivement il est temps à 88 ans !

Elle a aimé son mari, mais elle s’est toujours effacée derrière lui et sa carrière, et a dû taire ses aspirations artistiques. Ses enfants aussi ont été source de bonheur, mais maintenant ils la fatiguent , leurs enfants et petits-enfants aussi.

Terminé la femme soumise et silencieuse ! Elle va vivre tel qu’elle l’entend, dans une petite maison (tout est relatif quand on a été l’épouse du vice-roi des Indes !) dans le quartier de Hamstead, qu’elle a repéré des années plus tôt. Elle y vivra avec sa gouvernante de toujours, une Française du nom de Genoux. Et elle va vivre paisiblement jusqu’ à la fin, au grand dam de ses enfants.

Après le remue-ménage provoqué par sa décision, l’auteur nous amène à partager les souvenirs de lady Slane, ceux d’une jeune femme voyageant et rencontrant les plus grands et les plus riches. Mais tous ces ors ne lui ont jamais fait oublié ses aspirations premières.

Dans sa nouvelle maison Lady Slane ne s’ennuie pas. Elle lit, se promène, prend le thé seule, puis avec différents gentlemen qui sont petit à petit entrés dans son quotidien. Il y a là le propriétaire et son ami entrepreneur, puis viendra un collectionneur, M. FitzGeorge. Chacun à sa manière veillera sur la tranquillité de cette vieille dame. Il faut dire qu’ils sont tous un peu amoureux d’elle.

Comment ne pas être sous le charme de cette petite dame qui ose « fréquenter » trois hommes à la fois, éviter les visites de ses enfants cupides et encombrants auxquels elle fera le pied de nez de distribuer aux bonnes oeuvres la fortune que lui lègue un ancien admirateur plutôt que de leur laisser.

Lady Slane est une femme de l’ère victorienne, un temps où les convenances faisaient loi et où les femmes n’avaient pas de place reconnue si ce n’est celui d’épouse et de mère.

Vita Sackville-West montre bien l’évolution des comportements de la société anglaise à travers l’évocation de la vie de lady Slane, puis de ses enfants qui sont encore plus englués dans les convenances que ne l’était la génération précédente. Pour lady Slane, seule une de ses arrières-petites-filles fait preuve de plus de liberté d’esprit et elle espère que cette jeune fille réussira à faire ce qu’elle-même n’a pas réussi faire : vivre sa propre vie.

Un roman touchant, drôle et s’il ne s’y passe a priori pas grand-chose, je ne m’y suis pour autant pas ennuyée un seul instant. C’est souvent sarcastique, drôle, insolent, ironique, et parcouru d’un petit vent de féminisme pas désagréable du tout.

mois anglais    victorien-2013

 

Publicités
Cet article, publié dans Romans, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

22 commentaires pour Toute passion abolie

  1. Syl. dit :

    Je note. 88 ans, comme tu le dis, il était temps !

  2. Eliza dit :

    Ce roman est un bijou !! C’est par lui que j’ai découvert Vita Sackville-West et son irrévérence. Je te conseille aussi Au temps du roi Edouard, récemment paru en poche 🙂

  3. anne7500 dit :

    Moi aussi c’est par ce roman que j’ai découvert Vita Sackville-West, c’est un roman délicieusement rosse, et il m’a aussi beaucoup touchée !

    • somaja1 dit :

      Le portrait de cette société anglaise est effectivement sans concession, mais tellement drôle par moment ! Et cette vieille dame est géniale. Le genre de roman qui fait du bien.

  4. titine75 dit :

    Je rejoins totalement Eliza, je pense exactement la même chose sur ce livre magnifique. Et je te conseille également « Au temps du roi Edouard » qui est pour moi son meilleur.

  5. Karine:) dit :

    Je l’ai déjà noté… mais va savoir pourquoi, je n’ai jamais poussé le truc jusqu’à l’acheter. Il me tente terriblement, pourtant!

    • somaja1 dit :

      Franchement, je ne vois pas ce que tu attends ! 😉 A c’t’heure, doit bien y avoir une librairie ouverte par chez toi ! Allez !!!

  6. C’est une auteure que j’ai très envie de découvrir 🙂 Je note ce titre qui me semble fort sympathique, merci pour la découverte.

  7. Mind The Gap dit :

    J’ai eu envie de lire Vita après avoir lu  » Virginia et vita  » de Christine Orban qui raconte la passion entre Virginia woolf et elle. C’était une forme d’irrévérence ultime pour l’époque même si je crois me souvenir que forcément elles devaient s’auto- censurer.
    Ceci dit, j’ai peur que sa plume soit ennuyeuse…bon mois anglais et gros bisous !

    • somaja1 dit :

      Je ne me suis vraiment pas ennuyée, mais il est vrai que si tu t’attends à des rebondissements toutes les deux pages; tu seras déçu ! Si ça te tente, je peux le faire voyager jusque dans tes montagnes.

  8. Bianca dit :

    Je note aussi, j’ai aimé l’an dernier Au temps du roi Edouard que je te conseille si tu ne l’as pas déjà lu, c’est aussi sarcastique, drôle, insolent, ironique !

    • somaja1 dit :

      Tout le monde semble d’accord pour dire que Au temps du roi Arthur est un de ses meilleurs, je me vois donc obligée de le noter et de le surligner !

  9. Tenté aussi… J’aime bien les vieilles dames qui donnent des coups de pied pour se révolter… ça veut dire aussi qu’on a un peu de temps devant soi pour se révolter

  10. des coups de pied dans la fourmilière voulais je dire ;0)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s