Les Hauts de Hurlevent en BD

couv1  couv2

Les Hauts de Hurlevent (BD) – Yann (scénario) et Edith (dessin)

Tout le monde connait l’histoire de Cathy et Heathcliff (si ce n’est pas le cas, demandez à Mind the Gap, il est spécialiste).

Tout commence en 1771 quand Mr Earnshaw ramène d’un de ses déplacements un garçon crasseux, un vrai sauvageon, sans doute un gitan. Mauvaise surprise pour Cathy et son frère Hindley qui attendaient d’autres cadeaux que celui-là. Hindley prend immédiatement Hethcliff en grippe et en fera son souffre douleur.

jeune

Quant à Cathy, elle en fait malgré tout rapidement son compagnon de jeu.

Ils parcourent ensemble les landes du Yorkshire, paysage aussi sauvage que fascinant.

landes2

Quand Mr Earnshaw meurt, Hindley prend sa place d’héritier et remet Heathcliff à la place qu’il pense être la sienne, celle de domestique.

Alors, tout s’enchaîne.

L’accident de Cathy qui lui fait découvrir un autre monde et rencontrer le charmant Edgar Linton, le départ de Heathcliff, repoussé par Cathy, son retour trois ans plus tard et son désir de vengeance quand il apprend le mariage de Cathy avec Edgar.

landes

Pas facile d’adapter ce magnifique roman, si sombre et cruel. Pas facile de rendre en images la lande et la fascination qu’elle exerce sur les deux jeunes gens.

Pourtant il me semble qu’avec cette bd le pari est réussi.

Bien sûr, deux albums c’est bien court pour donner toute l’ampleur du roman. Mais malgré tout la dessinatrice Edith a su rendre l’atmosphère lugubre et néanmoins fascinant de la maison et de la campagne par un superbe travail sur les verts jouant parfois avec les bleus et sur les ocres.

Son dessin met bien en évidence la noirceur de certains des personnages. Mais ce qui est peut-être le plus réussi c’est la mise en images de la lande, on y entendrait presque souffler le vent.

Quant au scénario, il suit assez fidèlement le roman, sauf pour une chose : dans le premier album, ce n’est pas Nelly la vieille servant qui raconte l’histoire des amoureux maudits, mais Cathy elle-même. Pourquoi ce choix ? Peut importe, l’ensemble fonctionne bien, même si j’ai trouvé l’évocation de l’enfance plus réussie que la suite. Il est vrai que rendre la noirceur des personnages adultes qui ne cessent de se déchirer, et donner corps à la haine de Heathcliff était plus difficile.

 maison

Le cinéma s’est aussi emparé de cette dramatique histoire, dans des versions souvent romantiques comme celle de William Wyler.

affiche WW

 

 

 

 

Mais pour moi la version la plus fidèle à l’atmosphère du roman est bien évidemment celle de Andrea Arnold. Affiche A Arnold

Voir aussi le très beau et très enthousiaste billet de MTG.

2ème participation au mois anglais

mois anglais 1

 

Cet article, publié dans BD /albums, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

26 commentaires pour Les Hauts de Hurlevent en BD

  1. Syl. dit :

    J’ai vu la première adaptation quand j’étais petite.
    Une bd notée. Les dessins sont beaux, les couleurs aussi. Ma bibli ne les a pas, mais je leur en parlerai.

  2. Mrs Figg dit :

    Je l’ai lu l’année dernière pour le mois anglais également. J’étais assez mitigée sur l’adaptation mais je me souviens que les paysages et la mise en couleur étaient magnifiques !
    Je te conseille aussi le diptyque « Whaligoé » pour retrouver la même ambiance !

  3. Peut-être que dans cette version BD, j’aurais plus de courage!

    • somaja1 dit :

      C’est plus vite lu que le roman, c’est sûr ! Mais un jour , quand tu te sentiras prête, tu le commenceras et tu ne pourras plus le lâcher.

  4. anne7500 dit :

    Le dessin est très attirant aussi !

    • somaja1 dit :

      Les couleurs et le graphisme sont pour beaucoup dans l’attrait que j’ai éprouvé à cette lecture, même sil’ adaptation est finalement assez bonne étant donné la difficulté de la chose. Il fallait oser!

  5. soieditenpassant dit :

    Je suis très tentée, pas tant pour tenter de retrouver le roman que pour avoir de belles illustrations qui le complètent.

    • somaja1 dit :

      Tu as raison, il est impossible d’égaler le roman, mais j’aime beaucoup voir les différentes adaptations qui apportent une autre vision de l’œuvre.

  6. J’aimerais vraiment beaucoup trouver ces BDs à la médiathèque !!

  7. J’avais déjà entendu parler de cette BD et tu m’as donné encore plus envie de la découvrir.
    Je compte ce mois-ci découvrir le second film, j’espère qu’il me plaira autant qu’à toi 🙂
    Bonne soirée.

  8. Ping : Billet récapitulatif du mois anglais 2014 | Plaisirs à cultiver

  9. Mind The Gap dit :

    Je ne pensais pas que cela existait en BD. Je ne suis pas du tout BD mais c’est un vrai challenge que d’adapter un si beau livre, si dense, si noir…
    Merci pour le petit coucou…

  10. Je l’air lu également. Une bonne BD qui nous immerge bien dans une ambiance torturée!

  11. sylire dit :

    Je l’écoute en version audio en ce moment. Mais c’est assez long. J’aimerais bien lire la BD aussi, si je la trouve à la BM;

  12. eimelle dit :

    cela a l’air d’être une belle BD!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s