Benjamin et ses copains

Benjamin et ses copainsBenjamin et ses copains – Vincent Cuvellier – Aurélie Grand pour les illustrations

Pour les 20 ans de la collection Zig-Zag, les éditions Le Rouergue ont rassemblé trois histoires de Vincent Cuvellier, avec au dessin, Aurélie Grand.

Benjamin, 10 ans, est le héros de ces trois histoires dont chacune aborde, à sa façon le thème de la différence.

Tu parles, Charles !

Chez Charles tout est vieux : ses vêtements, ses lunettes, sa coiffure, ses parents….bref, de quoi être la risée de tout le monde à l’école et Benjamin n’est pas le dernier !

Manque de chance, Charles s’est cassé une jambe et la maîtresse demande à Benjamin de lui apporter chaque jour ses devoirs.

Au début, Benjamin traîne les pieds pour aller chez Charles, puis petit à petit, ces deux là apprennent à se connaître et à s’apprécier.

La Chauffeuse de bus.

Yvette, c’est elle qui conduit le bus qui emmène Benjamin et les autres à l’école. Yvette, elle n’est pas commode avec sa grosse voix. Elle ressemble plus à un déménageur qu’à une gentille petite femme. Les enfants se moquent d’elle. Ils disent qu’elle pue, qu’elle est moche avec son gros pif et ses poils au menton.

Un matin, Benjamin s’endort dans le bus et c’est la grosse voix de la chauffeuse de bus qui le réveille en fin de circuit. Yvette va le garder avec elle toute la journée et Benjamin va découvrir que derrière la « chauffeuse de bus », il y a une vraie et belle personne.

Jean-Débile Monchon et moi

Benjamin ne peut pas supporter Jean-Christophe Monchon, il le trouve débile, d’où son surnom.

Le pire dans tout ça c’est qu’ils sont dans la même classe et qu’ils se côtoient depuis leur naissance parce que leurs mères sont très copines. D’ailleurs  elles ont décidé d’aller à un concert et de laisser les deux garçons toute la soirée ensemble. La galère !

Le style de Vincent Cuvellier est bien particulier, il ne prend pas de gants avec le vocabulaire sous prétexte qu’il s’adresse à des enfants.

« Monchon, c’est un con ! ». C’est le début du récit qui pourrait faire frémir les adultes bien-pensant en ces temps de retour à une moralité de IVème République.

Mais malgré les nombreux « gros mots », Cuvellier n’est jamais vulgaire.

Les attitudes et le langage des gamins sonnent toujours juste.

Les histoires sont bien troussées, et il aborde des thèmes graves (divorce, moqueries, rejet…) toujours avec sensibilité et beaucoup d’humour.

« Jean-Christophe Monchon, il dit que mes parents ils ont pas le droit de pas avoir la télé, que normalement la télé, c’est comme l’école, obligatoire.

– N’importe quoi, ils font ce qu’ils veulent, y a le droit de pas avoir la télé.

– Non, y a pas le droit : on est obligés de la regarder.

– Comment tu sais ?

– Ils l’ont dit à la télé. »

 

 

Publicités
Cet article, publié dans Romans dits jeunesse, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Benjamin et ses copains

  1. Syl. dit :

    Je ne connaissais pas ce Benjamin, pourtant il me semble que le mien en a un dans sa biblio. J’irai voir.
    Bisous et passe une bonne semaine

  2. Mind The Gap dit :

    Grossier mais jamais vulgaire comme disait Coluche. Dis-moi tu rajeunis dans tes lectures…encore un type de livre que je ne vois pas lire du tout. Je suis en train de lire  » Le premier été  » d’Anne Percin et je le dévore malgré la crève et la fièvre le soir…mais c’est un roman, pas l’un de ses livres jeunesse. Bises !

    • somaja1 dit :

      Ces lectures entretiennent ma jeunesse ! 😉 J’y prends souvent plaisir, comme pour les spectacles dits jeunesse. Et ça me permet de rester en lien avec les jeunes autour de moi.
      Le « Premier été  » avait été un coup de cœur pour moi. J’ai hâte de lire ton avis. bises

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s