Jane Austen à Scargrave manor

jane austen à scargrave manorJane Austen à Scargrave Manor – (Jane Austen and the unpleasantness at Scargrave manor) – Stéphanie Baron – traduit de l’américain par Corinne Boubeillon

Jane Austen passe les fêtes de Noël chez son amie Isobel qui vient de se marier avec un homme plus âgé, Lord Scargrave.

Cette petite escapade est la bienvenue car elle vient de vivre des moments difficiles. En vingt-quatre heures, elle a accepté une demande en mariage, puis s’est aussitôt rétractée.

Elle a besoin de s’éloigner de son environnement habituel et de sa famille un peu trop présente.

La jeune mariée semble résignée – c’est le sort des femmes de cette époque – et n’a aucune illusion sur l’amour et le mariage. Pourtant, sa rencontre avec le neveu de son mari va la troubler et la faire changer d’avis.

Tout se complique encore plus quand le mari est retrouvé mort. Les rumeurs vont bon train, on parle d’assassinat, et les coupables semblent tout trouvés. La veuve est jeune et le neveu très prévenant.

Isobel demande à son amie Jane de l’aider à prouver son innocence.

Et voilà Jane Austen endossant la panoplie de détective.

Alors ? On y croit ?

L’auteur fait tout pour.

Dans une préface très sérieuse, elle nous raconte qu’elle a trouvé chez des amis des documents de la main même de la grande Jane relatant cette histoire.

On connait le sens de l’observation de Jane, et comment elle épinglait ses contemporains et les mœurs de son époque. L’observation n’est-elle pas la qualité première d’un bon détective ? Ce n’est pas notre ami Sherlock qui dirait le contraire !

D’autre part, la forme que prend ce roman, journal intime, est tellement austenien, que j’aurais pu m’y laisser prendre.

L’auteur s’est amusée, c’est évident, et elle a joué avec ses connaissances pointues de l’œuvre de la dame et de son époque.

Comme l’original l’a déjà fait elle-même, la Jane détective profite de son histoire pour dénoncer le peu de cas fait des femmes, leur seule possibilité étant de se marier si elles ne voulaient pas devenir indigentes. C’est pourquoi on retrouve dans le récit tout ce qui tourne autour du mariage, notamment l’organisation de bals, les personnages de mères essentiellement soucieuses de caser leur progéniture, les désillusions des jeunes épousées.

Cette lecture s’est avéré agréable, mais plus pour le clin d’œil à l’œuvre de Jane Austen que pour l’enquête elle-même qui n’a rien d’exceptionnel.

J’ai aimé retrouver des allusions aux personnages des romans et à la vie de la vraie Jane -, les références à sa famille, et sans doute le neveu de Lord Scargrave emprunte-t-il beaucoup à Darcy.

Pour autant faut-il avoir lu Jane Austen pour apprécier ce roman ? Sans doute pas.

Un roman repéré chez Titine et gentiment offert par Mind The Gap lors d’un swap.

mois anglais 4thrillers e t polars 1

 

 

 

 

 

 

 

Publicités
Cet article, publié dans Romans policiers, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Jane Austen à Scargrave manor

  1. Syl. dit :

    Je crois que je l’ai. Mais je n’en suis pas sûre. Bref… je note ! même si je n’ai pas aimé un de ses livres.

  2. anne7500 dit :

    Une série qui croupit dans ma PAL… pfff

  3. lorouge dit :

    Pas tellement sûre d’être tentée ;0) Je vais plutôt sortir d’abord de ma PAL ce deuxième titre de Jane Austen que je n’ai pas encore lu…

    • somaja1 dit :

      Il ne faut pas se forcer ! et même si j’aime bien aller voir du côté de ce qui se fait autour de mes auteurs préférés, il n’y a rien de mieux que les originaux !

  4. Mind The Gap dit :

    Cela ne me tente pas…c’est dingue comme elle inspire mamie Austen…pour le meilleur et pour le pire…

  5. Alice dit :

    J’avais vraiment bien aimé ce premier tome ainsi que le deuxième mais beaucoup moins le troisième. Faudrait que je m’y remette. Tu penses continuer la série?

    • somaja1 dit :

      Je ne suis pas sûre d’avoir envie de continuer la série (quoi que si un volume me tombe sous la main….). J’ai bien aimé mais je n’ai pas été emballée plus que ça. Par contre toi, tu sembles avoir aimé plus que moi. J’aimerais par contre tenter des séries avec d’autres auteurs, comme Oscar Wilde par exemple. Tu as essayé ?
      Merci de ta visite Alice.

      • Alice dit :

        J’ai un Oscar Wilde dans ma PAL (enfin la série adaptée de…), mais j’ai pas encore testé. Pour les S. Barron, je ne sais pas si j’ai vraiment plus aimé mais dès qu’il s’agit de Jane Austen, je ne peux pas m’empêcher de tout lire.

      • somaja1 dit :

        Tout comme moi, Jane me fais ouvrir n’importe quel livre ! 😉

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s