Etre humain

Être humain – Texte d’Emmanuel Darley  (éditions Actes Sud -Papiers)– Mise en scène de Jean-Michel Rivinoff  (Compagnie de La Lune blanche) – Avec Leslie Bouchet – Delphine Cheverry, Matthieu Lemeunier, Jean-Jacques Simonian, Catherine Vuillez

Vous vous  souvenez de ce fait divers ? Un homme se faisant appeler Human Bomb avait investi une école maternelle et avait pris en otage des enfants et leur institutrice.

C’est à partir de ce fait divers qu’Emmanuel Darley a écrit un texte étonnant, magnifiquement mis en scène par Jean-Michel Rivinoff.

Emmanuel Darley aurait pu retracer l’événement, sombrant dans le voyeurisme et  mettant en scène des enfants apeurés ou une violence physique exacerbée. Non. Il fait de cet événement un récit pudique. Pourtant, ce jour-là, la tension devait être terrible, et le pouvait arriver à tout moment.

Darley prend le parti,  non pas de nous montrer, mais de nous faire ressentir la violence du moment en nous faisant entrer dans la tête de celui que les enfants avait surnommé « Monsieur Cagoule ». Un homme qui n’a plus d’illusions, qui sait avant même que le drame ne commence qu’il sera mort bientôt.

Malgré le sujet donc, peu d’agitation sur scène. Tout l’enjeu de cette prise d’otages est dans le verbe, dans le texte. Et quel texte !

Tout d’abord surprenant, presque incompréhensible, il prend corps au fur et à mesure que les pensées de Human Bomb se précisent et qu’elles trouvent écho dans des scènes de flash back, dans des rencontres rêvées, dans les dialogues réels ou non.

La langue est belle, violente, exprimée dans l’urgence, mettant le spectateur en état de tension continue, presque en apnée.

Il s’agit presque d’un seul récit dit à plusieurs voix : celles de H B , de sa sœur, de l’institutrice, du négociateur et de sa « taupe ».

Beaucoup de pudeur aussi puisque les enfants ne sont jamais « exposés » théâtralement mais toujours présents grâce aux peintures qui participent au décor et qui ont été réalisées par des élèves de CE2.

etre humain 5

Le travail des acteurs est remarquable aussi. Ils nous font toucher à l’intime de chacun des personnages, nous livrant un récit sans jamais nous enfermer dans une vison manichéenne de ce drame.

etre humain 4

Le dispositif scénique est très sobre et laisse tout la place à l’écoute du texte.

etre humain 3

Un excellent moment de théâtre.

theatre logo14

 

Publicités
Cet article a été publié dans Théâtre. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Etre humain

  1. Syl. dit :

    Oui, je me souviens.Triste affaire… On doit angoisser…

    • somaja1 dit :

      L’atmosphère est tendue, mais on n’angoisse pas. Les enfants ne sont pas au centre des répliques, c’est Monsieur Cagoule qui fait l’objet de l’écriture.

  2. Mind The Gap dit :

    Tu renoues avec le théâtre…et visiblement cela te plait. Je me souviens aussi de ce fait divers. Je préfère pour ma part les sex bomb (mais sans cagoules) aux human bombs…bon je sors mais j’en suis fier !

  3. Asphodèle dit :

    Ha ha Mindounet m’a fait rire, ha non mais quel sale gosse ! 😆 Je m’en souviens aussi, c’était à Neuilly non ? Tu nous parles du théâtre avec une telle fièvre que j’aurais presque envie d’y aller (si je le pouvais) ! 🙂

    • somaja1 dit :

      Oui, à Neuilly, avec qui tu sais (faut pas prononcer son nom, ça risque de le faire revenir !)
      De la fièvre ? non, non, ça va bien …37°2 ce matin ! 😉

  4. eimelle dit :

    pas facile de mettre en scène un thème aussi dur, mais cela a l’air réussi! MErci pour ta participation au challenge!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s