Livres dont je n’ai pas parlé : RDV n° 20

Aujourd’hui trois rendez-vous manqués, un peu par ma faute, ils ont été lus à une période où rien ne m’accrochait vraiment.

Heureux ou malheureux hasard, ces trois romans policiers parlent d’ombres.

le jeu de l'ombreLe Jeu de l’ombre – Sire Cédric

Deux histoires en parallèle qui vont bien sûr se mêler.

Il y a tout d’abord Malko Swann, star du rock français (oui, son nom ne le laisse pas supposer) qui, à la suite d’un accident de voiture, se retrouve dans l’incapacité à entendre la moindre note de musique. Pas de chance !

D’autre part, un policier enquête sur la disparition de plusieurs jeunes filles.

J’ai eu beaucoup de mal avec ce roman pour plusieurs raisons. En premier lieu, le personnage de Swann, détestable à souhait, égoïste, capricieux, qui jette les conquêtes les unes après les autres (rock star je vous disais) et que je n’ai jamais réussi à plaindre, que ce soit dans ses doutes et sa recherche de vérité ou dans ses moments de faiblesse face à son handicap.

Ensuite, j’ai vu venir la fin gros comme une maison, et enfin je n’ai pas été sensible du tout au côté fantastique de l’histoire.

Pourtant l’écriture est rythmée, les chapitres s’enchaînent sans temps mort…

Décidément je crois que le mélange thriller et fantastique/surnaturel/paranormal n’est pas fait pour moi.

Depuis le temps que je voulais découvrir ce jeune auteur adulé par bien des lecteurs… J’aurais sans doute dû commencer par un autre de ses romans.

le miroir des ombresLe Miroir des ombres – Brigitte Aubert

1891. Louis Denfert travaille au Petit Eclaireur à la rubrique sportive mais il rêve de grands reportages. Il va être amené à enquêter sur un meurtre horrible commis dans un train. Son enquête va le mener de Paris à Londres, et il va voir débuter le cinématographe. D’ailleurs l’inventeur franco-anglais d’une machine révolutionnaire permettant de projeter des images a lui aussi disparu dans un train l’année d’avant. Les deux affaires auraient-elles un lien ?

A travers son roman, Brigitte Aubert nous fait voyager dans le temps. Ses descriptions de la fin du 19ème siècle sont très fouillées, trop peut-être. C’est sans doute le foisonnement de détails et d’anecdotes historiques qui ont ralenti ma lecture, je me suis sentie parfois perdue. Cette surenchère  n’était peut-être pas nécessaire, rompant trop souvent le rythme de l’intrigue.

Toutefois, j’ai beaucoup aimé le personnage de Louis, un brin naïf, très spontané, et très humain.

Il s’agit apparemment du premier volume d’une série mettant en scène ce personnage de reporter.

les ombres silencieusesLes Ombres silencieuses – Mari Jungstedt – traduit du suédois par Maximilien Stadler et Lucile Clauss

L’histoire se déroule sur la petite île de Gotland, où le commissaire Knutas doit enquêter sur deux affaires en même temps : le meurtre d’un photographe et la disparition d’une ado.

Habituellement j’aime les romans scandinaves au rythme lent, où le climat fait partie intégrante de l’histoire. Mais là, franchement, rien n’a trouvé grâce à mes yeux. Les personnages sont transparents, sauf peut-être Knutas, et encore !  Sans parler de longs, très longs passages  n’ont rien à voir avec l’intrigue. Que vient faire l’histoire d’amour entre un journaliste venu du continent et une femme mariée à Gotland ? Vous pouvez me le dire ??? Rien de rien ! Rien à voir avec l’enquête, elle n’apporte rien à la psychologie des autres personnages, et surtout elle fait écran aux deux vraies histoires de ce roman.

Autant j’aurais pu aimer les deux premiers romans à un autre moment, autant pour celui-là, je me suis profondément ennuyée. Pourtant, je le redis,  j’aime les polars venus du Nord !

Meilleure pioche la prochaine fois j’espère !

Et trois de plus pour le challenge chez Liliba.

Challenge Thrillers et polars 2013

Challenge Thrillers et polars 2013

Publicités
Cet article, publié dans Livres dont je n'ai pas parlé, Romans policiers, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

16 commentaires pour Livres dont je n’ai pas parlé : RDV n° 20

  1. Syl. dit :

    Sire Cédric, je voudrais bien le découvrir mais dans une autre histoire. Je verrai ses titres…
    Bise

  2. kathel2 dit :

    On ne peut pas dire que les éditeurs aient fait très original pour les titres ou traductions des titres… Un polar ou un thriller sans ombre, ce doit pourtant être possible ! 😉

  3. Mind The Gap dit :

    Bon tu n’as pas trop rencontré les lumières de ces trois ombres.
    Stephen King mélange bien le paranormal, surnaturel et le Thriller enfin je crois, c’est le souvenir que j’en ai…

    • somaja1 dit :

      Tu as raison pour Stephen King. Sire Cédric n’écrit pas mal, mais il est encore loin d’avoir le talent de King, enfin, d’après moi et d’après le seul que j’aie lu !

  4. Et oui tous les polars venus du Nord ne sont pas bons! mais rassure-toi, il y en a d’autres!

  5. soene dit :

    Coucou Somaja
    Ah les polars, ça me rend nostalgique 🙄
    Bientôt notre Quais du Polar Anniv’… Les années se suivent sans se ressembler…
    Faut toujours se méfier des z’ombres, hein 😆
    Elles sont pourtant un beau sujet de photographie !
    Bon we et gros bisous gris de ma tour♥

  6. soene dit :

    Mais j’ai oublié l’essentiel : Trop belle ta nouvelle bannière 😉
    J’ai reconnu tout de suite la conceptrice !
    Son style lui colle à la peau 😆
    C’est doux, ç’est sérieux, parce que tu le vaux bien !
    re-bises

    • somaja1 dit :

      Mais elle ne date pas d’hier cette bannière !!! Tu as les yeux en peau de saucisson de Lyon ou quoi ??? 😉
      Sois vigilante, elle va bientôt changer, grâce à ma conceptrice vendéenne attitrée…hé oui, elle connait bien mes goûts ! rebises aussi

  7. soene dit :

    bon, faut pas de béquille à c 😳

  8. Asphodèle dit :

    De quelle béquille elle parle notre So’N ??? Mais tu en lis des choses mine de rien !!! Sire Cédric, non merci mais j’en lirai un un jour jusqu’au bout, si j’y arrive ! Brigitte Aubert, lue une fois, pas mal mais bon, de là à me jeter dessus non et pour les polars du Nord, comme le dit Claudia, il y en a d’autres ! Je viens d’en lire un, culte en Suède paraît-il, je l’ai trouvé pas mal mais pas enthousiasmant non plus… Enfin…en ce moment, rien ne me transcende ! 😆 Bises

    • somaja1 dit :

      Il y a des périodes comme ça où rien n’accroche vraiment, mais c’est bien quand même , ça donne encore plus d’intensité à ceux qu’on aime ou qu’on va aimer…bises

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s