Une situation légèrement délicate

une situation légèrement délicateUne situation légèrement délicate – (A spot of bother) – Mark Haddon – traduit de l’anglais par Odile Demange

Quatrième de couverture :

Vous prévoyez d’annoncer votre mariage à votre famille ? Un conseil : ne faites pas comme Katie ! Choisissez bien votre moment et faites preuve de diplomatie.  Surtout si l’heureux élu est une brute épaisse dotée d’un pois chiche à la place du cerveau. Présentez les choses avec tact et délicatesse. Tout particulièrement si votre famille cache, derrière les apparences de la plus tranquille bourgeoisie londonienne, quelques prédispositions au dérapage collectif… Il faut dire que pour Katie, entre un père hypocondriaque, une mère volage, un frère homosexuel qui n’assume pas son orientation, sans compter son propre caractère de cochon, la situation a de quoi devenir … légèrement délicate !

Je crois qu’à la place de Katie, j’aurais tout laissé tomber. Parce que l’annonce de ce mariage va déclencher des réactions bien au-delà de ce qu’elle pouvait redouter.

Après 570 pages au milieu de cette famille de dingues, on finit par trouver sa propre famille tout à fait normale ! Ouf !

Une chose est sûre, on ne s’ennuie pas avec eux. Entre George qui ne supporte pas sa mise à la retraite, qui va presque jusqu’à l’auto-mutilation de peur d’avoir une maladie incurable, et Jean qui ne supporte plus sa vie avec son mari et a pris comme amant l’ancien collègue de George, on comprend pourquoi les enfants ne pouvaient pas s’en sortir indemnes !

Sans être une lecture aussi géniale que celle du bizarre incident du chien pendant la nuit, du même Mark Haddon, je n’ai pas boudé mon plaisir.

J’aime les situations – non pas légèrement délicates – mais loufoques, rythmées, et très british. Aucun doute, celle-ci en est une. Ça part en vrille, et donne lieu à quelques scènes et des répliques tordantes, où l’absurde n’est jamais loin.

J’ai découvert que ce roman avait été adapté au cinéma en 2010 par Alfred Lot, avec Michel Blanc et Miou Miou dans le rôle des parents. Ce film  – Une petite zone de turbulences – n’a pas vraiment fait exploser le box-office ! Qui sait, peut-être aurait-il fallu la folie d’un anglais pour une adaptation réussie…

Cet article, publié dans Romans, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Une situation légèrement délicate

  1. Je n’avais pas vu le film, ou alors j’en ai aucun souvenir… Mais j’adore Miou Miou… Le livre ne me dit rien pour l’instant, tant mieux avec tout ce que j’ai prévu de lire ;0) Bonne semaine Somaja

    • somaja1 dit :

      Je pense que malgré les acteurs que j’aime bien aussi, ce film est passé inaperçu. Une Pal un peu trop grassouilllete ? Je ne vois absolument pas de quoi tu veux parler ! 😉

  2. Syl. dit :

    Un livre noté. J’avais aimé son autre titre. J’aime les ambiances où ça dégénère…

  3. Mind The Gap dit :

    Je n’ai pas vu le film mais je me souviens de sa sortie. J’aime aussi le loufoque mais je trouve que ça passe toujours mieux en film qu’en livre sauf si l’auteur à un talent pour l’humour ravageur…

    • somaja1 dit :

      Aaaah ! l’humour ravageur…..tu sais de quoi tu parles , hein ? J’avais préféré l’autre roman de cet auteur, mais celui-là m’a fait psser un bon moment quand même.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s