Quand la panne de lecture devient un plaisir !

En panne de lecture, je retourne comme toujours à mes BD.

Oui, parce que ne rien lire du tout, ce n’est pas possible !

Et cette fois-ci, mon choix s’est fixé naturellement sur tous mes Bilal.

J’aime son univers, j’aime le sénariste, le dessinateur, j’aime l’homme et ce qu’il dit du monde, même si ce n’est pas vraiment optimiste.

la foire aux immortelsla femme piègefroid équateur

Dans la trilogie Nikopol (La Foire aux immortels – 1980 / La Femme piège – 1986 / Froid Equateur – 1992), à travers l’histoire d’Alcide Nikopol, Bilal raconte la déchéance de notre monde dans un futur proche.

Nikopol revient sur Terre, à Paris, après trente années d’exil par hibernation spatiale. Cet homme, contestataire, amoureux de l’oeuvre de Baudelaire, portera un regard critique sur ce monde en pleine déchéance devenu une dictature.

Avec lui on croisera Horus, un dieu dissident, et Jill Bioskop,  une journaliste aux cheveux bleus. Le récit se terminera en Afrique du Sud autour d’un combat de Chess-boxing.

Difficile de résumer cette histoire où le monde se dégrade, tant physiquement que moralement. La langue s’apauvrit, les corps se métamorphosent, l’atmosphère n’est plus respirable. Désastre humain et écologique, fruit de la soif de pouvoir d’une poignée d’hommes. Bilal serait-il un visionnaire ?

trilogie Nikopold'Alcide Nikopol dans La Foire aux immortels

Pour le personnage de Nikopol, Bilal s’est inspiré des traits de Bruno Ganz.

En relisant les albums de Bilal, j’ai pu apprécier son évolution graphique. Dans l’album Bleu sang (1994), Bilal passe à la gouache et il n’est plus un « simple dessinateur » de BD mais un véritable artiste – il s’affranchit de plus en plus des codes de la BD traditionnelle.

Cet album retrace la relation impossible entre Jill et Nikopol.

 bleu sang 3bleu sang2

bleu sang 4

Dans la Tetralogie du monstre (Le Sommeil du monstre- 1998 / 32 décembre – 2003 / Rendez-vous à Paris – 2006 / Quatre ? – 2007), Bilal explore les thèmes de l’obscurantisme religieux et de « l’art total » avec un artiste fou , Warhole, qui ressemble étonament au bon vieux Andy et qui, comme lui, est passé maître dans l’art qui dérange, sauf qu’ici les happenings sont sanglants.

le sommeil du monstre32 décembrerendez-vous à Paris

Quatre

Dans cette série, Bilal situe l’histoire à Sarajevo. Nike, Amir et Leyla,y  sont trois orphelins de Sarajevo qui vont passer une partie de leur vie à se chercher et à se perdre dans un monde de violence et de tyrannie.

Nike (il s’appelle ainsi parce que nourrisson trouvé sur le corps d’un soldat bosniaque qui portait des chaussures Nike) se sent responsable des deux autres, il est leur aîné de quelques jours, et ils ont passé du temps à trois dans le même berceau d’un orphelinat.

Nike a un don, une mémoire extraordinaire qu’il utilise pour remonter jusqu’au jour de sa naissance. Mais cette mémoire gêne l’Obscurantis Order qui s’est donné comme mission d’ éradiquer pensée, culture, science et mémoire.

Encore une fois, dans les quatre albums, Bilal part à l’assaut des tyrans de tout poil. Il explore les thèmes de la mémoire individuelle et collective, de la mémoire courte des hommes du 20ème siècle et de l’Histoire sans cesse recommencée au détriment des humains. Pourtant l’ensemble n’est pas si sombre puisque les personnages sont toujours en quête d’amour.

Là encore les dessins-peintures sont bluffants.

rdv à parisrdv à paris 2

quatre 2

quatre

Une chose en entraînant une autre, j’ai continué ma relecture des albums par le film Immortel ad vitam (2004), troisième film réalisé par Bilal himself. Un film étonnant.

immortel 1immortel3

Bilal y a expérimenté des techniques différentes où se mêlent vrais acteurs, personnages redessinées sur des silhouettes d’acteurs (dont le génial  Jean-Louis Trintignant) et des personnages de synthèse. L’ensemble  est plus qu’intéressant, assez belle adaptation des deux premiers albums de la trilogie Nikopol.

Très intéressant également de regarder le film avec les commentaires de Bilal qui porte un regard à la fois attendri et réaliste sur son film, les réussites  comme les échecs.

Bon, vous l’aurez compris, j’ai passé un excellent moment à reparcourir une partie de l’oeuvre de cet artiste inclassable.

Et comme quand c’est bien, on continue, je vous en reparle très prochainement.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

16 commentaires pour Quand la panne de lecture devient un plaisir !

  1. Mind The Gap dit :

    Commet ça…tu n’as plus de livre en attente sur tes étagères…une panne de lecture, je ne vois que ça comme explication. Tu m’excuseras, j’ai lu en diagonale, la BD ne m’intéresse pas…Bonne semaine et gros bisous à toi.

    • somaja1 dit :

      Mon pauvre, la panne ne vient pas du manque de stock, mais plutôt du manque d’énergie. Mais je compte bien essayer de me rattraper cette semaine. Pas grave pour la BD, je sais bien que je n’arriverai pas à te convertir, comme pour le polar…sniff ….
      Bises quand même

  2. Béné31 dit :

    Je n’ai jamais lu Bilal, je vais m’y mettre, un jour…Par contre j’avais beaucoup aimé son exposition sur les fantômes du Louvre !!

    • somaja1 dit :

      J’ai raté l’expo du Louvre, ça devait être génial. Si tu aimes son univers graphique, il faut que tu lises ses albums. C’est un régal pour le cerveau et pour les yeux.

  3. Syl. dit :

    Je les ai ! Je les ai offerts à B. Les traits sont superbes. Univers bizarre mais magnifique ! Il ne me reste plus qu’à… Bisou

    • somaja1 dit :

      C’est du copieux ! rien à voir avec le petit Spirou (que j’aime beaucoup aussi !) ! Je trouve ça magnifique, il m’arrive parfois juste de feuilleter pour me régaler des illustrations. bises du soir

  4. lorouge dit :

    Tu parles à une fan convaincue, j’adore Bilal, c’est même « le » dessinateur de BD pour moi, le seul, l’unique (bon depuis j’ai rencontré Taniguchi que j’aime aussi, mais tout à fait différent ;0) La femme piège est ma BD préférée, c’est une histoire magnifique, des personnages magnifiques, des dessins splendides !!! Et « Bleu sang », quelle merveille… Bref j’ADORE !!!! Tu me donnes envie de les relire, là, immédiatement, tout de suite ;0)

    • somaja1 dit :

      Pour moi aussi, c’est une référence dans le monde de la BD. Je le mets tout en haut avec Bourgeon, dans un genre très différent.
      Ce sont les deux seuls que je relis réguièrement avec la même gourmandise.

  5. Asphodèle dit :

    Ha ! Si je te dis que je ne connais pas tu ne seras pas étonnée ??? 😦 Bah oui ! Quand je repasserai par chez toi, tu me feras un cours Bilal ? Je ne vois que ça pour combler les lacunes énooormes !
    P.S. : rien à voir mais je pense à toi car je lis « Les apparences » de Gillian Flynn, c’est formidable, ça se lit comme du petit lait, sans forcer et dire que je l’ai loupé à Lyon !

    • somaja1 dit :

      Mais je ne suis pas une spécialiste, ma pauvre ! Je regarde et je m’émerveille, c’est tout ! Mais rien que pour le plaisir de te refaire passer par là, je te les prépare. 😉
      Les Apparences sont prévues cette semaine ou la prochaine – ça sent la nuit blanche ! 😉

  6. Un excellent dessinateur. La BD est vraiment une oeuvre artistique de nos jours.

    • somaja1 dit :

      Dessinateur, peintre, difficile de le qualifier maintenant. Et c’est vrai que la BD nous donne quelques pépites au même titre que les autres arts. Beaucoup de gens considèrent encore la BD comme une littérature pour enfants…erreur…il y a bien longtemps que nous n’en sommes plus ! 😉

  7. sylire dit :

    Je ne connais pas mais c’est vrai que les dessins sont bluffant. Je lis trop peu de BD…

  8. Didi dit :

    Coucou
    les dessins de Bilal me charment, pourtant je ne l’ai jamais lu ses BD ….
    Il dessine si bien les belles femmes !
    Bises et bon dimanche en espérant que ta panne de lecture soit réparée, mais en mm temps tu a pu nous parler de ton dessinateur de BD favori alors …

    • somaja1 dit :

      J’ai recommencé à lire, mais c’est l’écriture des billets qui est plus difficile. Mais ça viendra en son temps….
      Comment tu as deviné que c’était mon dessinateur préféré ? 😉

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s