Oh, Boy ! au théâtre

oh!boy afficheOh, Boy !

Adaptation du roman de Marie-Aude Murail par Catherine Verlaguet

Mise en scène de Olivier Letellier

Avec ce soir là Lionel Lingelser

J’avais adoré le roman de Marie-Aude Murail qui racontait l’histoire d’une fratrie qui se retrouvait sans parents. Trois gamins placés dans un foyer en attendant de trouver une solution. La solution    pouvait venir de Bart, un demi-frère homosexuel et puéril, incapable de prendre sa vie en main, alors celles des autres, vous pensez bien ! Et Josiane, la demi-sœur en mal d’enfant n’était pas mieux.

J’avais hâte de voir l’adaptation théâtrale. Comment faire passer tous ces sentiments, toutes ces aventures en à peine 1h30 et qui plus est avec un seul acteur sur scène ?

Si dans le roman l’histoire des trois jeunes est très touchante et ces trois personnages attachants, le personnage principal est bien Bart, ce grand adulescent qui va devoir accepter de grandir et s’ouvrir aux autres. C’est finalement lui que toute cette histoire bouleverse le plus.

Et c’est là que la mise en scène est habile. Olivier Letellier a pris le parti de ne montrer que le point de vue de Barthélémy.

Bart est seul en scène. Il est à la fois Bart, son petit ami, Siméon, Morgane, Venise, l’assistante sociale, la juge.

Pour donner vie à tous les personnages, il se sert d’objets : des poupées Barbie, des play-mobil, des petites voitures…

Sur scène une armoire, une petite chaise, trois boîte noires suspendues.

Chacun de ces objets délimite un espace, évoque une personne. L’armoire devient lit d’hôpital, route, cercueil, table… Les boîtes évoquent l’école, le foyer d’accueil, l’appartement et permettent des scènes plus intimes entre Bart et chacun des enfants. La petite chaise nous donne à voir les rencontres avec le médecin ou le bureau de la juge, mais représentent ausi Venise ou Morgane.

oh ! boy 3oh ! boy 2oh ! boy 1

Jamais on ne se perd, entre récit et jeu, tout est clair, tout est vivant.

Avec beaucoup d’humour et d’amour, le personnage de Bart est devenu adulte sous nos yeux en moins d’1h30.

Quel magnifique spectacle ! Intelligent, sensible, drôle, émouvant.

Deux acteurs incarnent en alternance Barthélémy : Lionel Erdogan et Lionel  Lingelser. C’est Lionel Lingelser que    j’ai vu. Un jeune acteur qui dégage une énergie incroyable quand il saute sur l’armoire, la porte, la déplace, mais devient délicat et très émouvant quand il manipule les petits objets. Il passe du registre de la tendresse, à l’humour en un clin d’œil. Il est tour à tour énervant, méchant, naïf, charmeur, charmant, et si drôle, parce que l’humour c’est l’arme, la carapace de Barthélémy. Il donne corps à chacun des personnages. Son jeu fait littéralement exister sous nos yeux Siméon et sa douleur sur son lit d’hôpital,  la détresse de Morgane ou le débordement d’amour  de la petite Venise.

Ce spectacle a reçu le Molière du Jeune Public, c’est un titre amplement mérité et je ne peux que vous inciter à vous précipiter au théâtre pour voir Oh, boy !  toujours en tournée.

Je n’ai trouvé que des photos avec Lionel Erdogan, l’acteur qui a créé le personnage, Lionel Lingelser venant tout juste de reprendre le rôle.

3/8 pour le challenge En Scène ! chez Bladelor.

_CategorieMusset_s

Publicités
Cet article, publié dans Théâtre, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s