André le magnifique

André le magnifique afficheAndré le magnifique – Comédie écrite par Isabelle Candelier, Loïc Houdré,    Patrick Ligardes, Denis Podalydès, Michel Vuillermoz et Rémi De Vos.

Editions Maisonneuve et Larose (1999)

Création à la Maison de la Culture de Bourges en octobre 1997

Nouvelle mise en scène de Didier Caron au théâtre Michel à Paris

Avec Didier Caron (André), Didier Constant (Alexis), Jean Fornerof (Norbert), Marie-Hélène Lentini (Janine), Xavier    Letourneur (Jean-Pascal Faix)

Alexis, maire de Vigoule est désespéré. Le théâtre de sa petite bourgade du Gers va disparaître. Or, c’est là qu’il a  rencontré Janine, sa femme. Pour sauver le théâtre, il décide d’écrire une pièce qui sera jouée par Janine, bien sûr, et, c’est là que son idée est géniale, par un comédien parisien.

Ils sont tous là , le maire, sa femme, Norbert, l’employé municipal qui aura fait les décors (et quels décors !) et qui  jouera aussi un ours (et quel ours !), et André, le simplet du village, tout dévoué à Alexis et à la Sainte-Vierge, et qui fera office de gardien de nuit et de souffleur. Du bricolage amateur de  bout en bout, mais tout le monde y met du coeur.

André le magnifique 1

Ils sont tous là, à attendre LE comédien, qui, ils n’en doutent pas, leur permettra de faire revivre leur théâre.

Seulement rien ne se passera comme ils l’avaient prévu.

Jean-Pascal Faix qu’on devine comédien sur le déclin (pour accepter un rôle écrit par le maire de Vigoule, comment pourrait-il en être autrement ?), prend ses hôtes pour des ploucs, impose rapidement des changements de texte et de mise en scène à son avantage alors que le rôle principal avait été pensé pour Janine.

André le magnifique 2

Cette même Janine, qui a toujours voulu être comédienne, se prend au jeu de son rôle et au jeu de J.P. Faix. Elle est sous le charme de ce beau parleur, au point qu’Alexis passe de l’enthousiasme de la création à la tristesse de voir lui échapper sa belle.

Rien ne va plus au théâtre de Vigoule, Faix montre sa vraie nature en prenant ce pauvre André en grippe et en prenant un  véritable plaisir à l’humilier. Ce sera pourtant André, magnifique, qui sauvera la pièce.

Le texte -loufoque et proche du burlesque – met en jeu l’éternelle opposition Paris/province, et fait la part belle aux bons  sentiments, c’est touchant et généreux.

Mais l’intérêt réside plus dans les portraits toujours à la limite de la caricature et pourtant souvent si réels. Et la palme  revient à André. Personnage naïf, lunaire, intraverti mais capable de s’insurger contre l’injustice et qui, ô combien drôle et touchant, passe ses soirées très rutualisées, en grandes  conversations hilarantes avec la Sante-Vierge.

J’avais le souvenir de la mise en scène de Denis Podalydès et du jeu subtil et tonique de Patrick Ligares en Alexis, Jean-Luc Porraz, parfait en comédien parisien, Isabelle Candelier lumineuse et surtout Michel Vuillermoz génialissime dans le rôle d’André.

C’est sans doute pourquoi j’ai été un peu déçue par cette reprise au Théâtre Michel.

Les interpètes sont tous bons (il le faut pour faire croire à l’amateurisme du jeu) mais il y a un je ne sais quoi qui ne fonctionne pas.

La mise en place est longue, très longue et la mise en scène manque cruellement de souffle. Et ce n’est que lors de la première répétition entre le professionnel jouant le Chevalier, et l’amateur jouant la princesse que le déclic se fait. Janine /princesse, tellement émue et stressée dit l’ensemble de ses répliques d’une traite, à la vitesse de la lumière, ne laissant aucune place à son partenaire, sidéré. C’est franchement hilarant, et une véritable performance de la part de la comédienne. Après cette scène, tout part en vrille et le rythme s’accélère, on commence enfin à y croire … un peu.

C’est ma première participation au challenge En scène !

Cet article a été publié dans Théâtre. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s