Liberté, égalité, chocolat

Liberté égalité chocolatLiberté, Egalité, chocolat Alex Shearer

Le Parti Qui vous veut du Bien est sorti largement vainqueur des élections. Dès leur installation au pouvoir, les dirigeants imposent une réglementation sur le chocolat et toutes les sucreries qui deviennent aussitôt des produits illégaux.

La fabrication est immédiatement stoppée, les stocks détruits. Ce Parti se veut celui de la bonne hygiène de vie et de la lutte contre les maladies liées à une mauvaise alimentation.

Une Patrouille anti-chocolat est mise en place, elle traque les détenteurs de sucreries à l’aide de robots renifleurs et envoie les indisciplinés en centre de rééducation. Pour cela la Patrouille est aidée des Jeunes Pionniers, chargés d’espionner et de dénoncer toute personnes ne respectant pas la Loi.

« Le Parti Qui vous veut du Bien sait ce qui vous convient, il ne se soucie que de votre intérêt. En conséquence, toute décision vous concernant lui appartient, dans tous les aspects de votre vie. »

Si une partie de la population est d’accord avec cette nouvelle loi qui protège la santé des citoyens, d’autres s’insurgent contre les méthodes employées.

Arthur et Sébastien sont dans la rue, les poches pleines de bonbons, quand la Milice fait l’annonce de l’effet immédiat de la nouvelle réglementation.

Ils se sentent coupables, mais surtout, ils trouvent cela très injuste.

Petit à petit, ils vont devenir « résistants », et avec l’aide d’une vieille commerçante et d’un libraire, ils vont organiser du marché noir et la fabrication clandestine de chocolat. C’est vrai, ça ! Ils ne peuvent pas continuer à manger les substituts insipides que le Gouvernement impose à la population !

Le mouvement va prendre de l’ampleur, jusqu’à la Révolution, et le renversement du Parti totalitaire.

De façon très simple, sous forme de roman d’aventures, Alex Shearer aborde des notions importantes de citoyenneté. Liberté, Egalité, chocolat permet de parler de la grande Histoire (Seconde Guerre Mondiale, mais aussi Prohibition aux Etats-Unis), de dictature, du droit de vote – le Parti qui vous veut du Bien est arrivé au pouvoir parce que beaucoup d’électeurs ne se sont pas déplacés, pensant que les jeux étaient déjà faits – (ouf ! heureusement que ça n’arrive que dans les romans !).

L’ensemble peut paraître un brun simpliste, mais ça fonctionne très bien auprès des 10-12 ans. Ils prennent tout d’abord plaisir à ce récit, en suivant Arthur et Sébastien dans leurs aventures et leur lutte contre les méchants, d’autant plus que c’est aussi souvent drôle.

Les deux jeunes ne sont pas des héros, juste des enfants qui, comme tous les enfants, ne supportent pas l’injustice (et encore moins qu’on touche à leurs sucreries !).

L’ensemble est bien écrit, et si ce roman permet en plus d’aborder des thèmes importants, il ne faut pas se priver (…de chocolat !).

En tant qu’adulte j’ai bien sûr aussi pensé à 1984 d’Orwell.

Croyez-moi, si jamais, sous prétexte de crise économique mondiale, on nous supprime aussi le chocolat, je compte bien organiser un réseau de résistance, avec Syl. aux marmites, et toutes celles et ceux qui voudront bien se joindre à nous pour la distribution et la dégustation. J’ai comme l’impression qu’on serait nombreux !

 

« Le Parti qui vous veut du Bien

De la santé est le gardien.

Nous savons ce qui vous convient,

De penser il n’est plus besoin.

Relaxez-vous, reposez-vous,

Le Parti réfléchit pour vous ! »

Brrr ! Ça fait peur…

 

Roman lu dans le cadre du challenge Jeunesse/Young adult

et dans le cadre du Mois anglais

 

 

 

Publicités
Cet article, publié dans Romans dits jeunesse, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s