La Mécanique du coeur

la mécanique du coeurLa Mécanique du cœur – Mathias Malzieu

Quatrième de    couverture

Edimbourg, 1874. Jack naît le jour le plus froid du monde et son cœur en reste gelé. Mi-sorcière mi-chaman, la sage-femme qui aide à. l’accouchement parvient à sauver le nourrisson en remplaçant le cœur défectueux par une horloge. Cette prothèse fonctionne et Jack vivra, à condition d’éviter toute charge émotionnelle : pas de colère donc, et surtout, surtout, pas d’état amoureux. Mais le regard de braise d’une petite chanteuse de rue mettra le cœur de fortune de notre héros à rude épreuve prêt à toit pour la retrouver, Jack se lance tel Don Quichotte dans une quête amoureuse qui le mènera des lochs  écossais jusqu’aux arcades de Grenade et lui fera connaître les délices de l’amour comme sa cruauté. Conte désuéto-moderne mâtiné de western-spaghetti, La Mécanique du Cœur vibre d’une rugueuse force poétique où l’humour est toujours présent. Mathias Malzieu soumet aux grands enfants que nous sommes une réflexion très personnelle sur la passion amoureuse et le rejet de la différence, donnant naissance à un petit frère de Pinocchio qui aurait fait un tour chez les Freaks de Todd Browning.

Tout au long de cette lecture j’avais en tête des images et une petite musique qui n’étaient pas sans rappeler l’univers de Tim Burton.

Si vous voulez passer un bon moment plein de poésie et de fraîcheur, lisez cette Mécanique du coeur.

Suivez Jack dans ses aventures sur les traces de son premier amour. Parcourez avec lui les routes de l’Ecosse à l’Espagne. Laissez-vous porter par la poésie de ce conte pour adultes qui vous parlera d’amour de la vie, de dépassement de soi, d’acceptation de la différence, le tout dans une très belle langue et souvent avec humour.

Un très bon moment, rafraîchissant.

Un conseil    ….

« Premièrement, ne touche pas à tes aiguilles. Deuxièmement, maîtrise ta colère. Troisièmement, ne te laisse jamais, au    grand jamais, tomber amoureux. Car alors pour toujours à l’horloge de ton coeur la grande aiguille des heures transpercera ta peau, tes os imploseront, et la mécanique de ton coeur sera brisée de    nouveau. »

…qui ne sera pas suivi…

« Mon coeur    accélère encore, j’ai du mal à reprendre mon souffle. J’ai l’impression que l’horloge enfle et qu’elle remonte dans ma gorge. Est-ce qu’elle vient de sortir un oeuf? Est-ce que cette fille se    mange? Est-ce qu’elle est en chocolat? Qu’est-ce que c’est que ce bordel? J’essaie de regarder dans ses yeux, mais son incroyable bouche a kidnappé les miens. Je ne pensais pas qu’on puisse    passer autant de temps à observer une bouche. Tout à coup, le coucou dans mon coeur se met à sonner, très fort, bien plus fort que lorsque je fais mes crises. Je sens mes engrenages tourner à    toute vitesse, comme si j’avais avalé un hélicoptère. Le carillon me brise les tympans, je me bouche les oreilles et bien sûr, c’est encore pire. Les aiguilles vont me trancher la    gorge. »

Un petit roman voyageur découvert grâce à Liliba.

 

Publicités
Cet article a été publié dans Romans. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s